LE POIDS DU DIAMANT

L'unité de mesure est le carat métrique (c. m.), qui correspond au cinquième d'un gramme, soit 2 décigrammes.
Donc 1 carat = 0,20 gramme.

Déontologiquement, il n'y a pas d'arrondissage : le centième de carat non atteint n'est pas annoncé (par dérogation à cette règle, le troisième 9 après la virgule est arrondi au centième supérieur)

Exemples : 0,9990 s'annonce 1,00 carat, 0,9989 s'annonce 0,99 carat.

Par prudence, annoncer le centième inférieur sur une balance de précision ordinaire, on dira « 0,99 carat » et non pas « 1,00 carat faible ».


Évaluation du poids d'un diamant taillé en brillant suivant son diamètre:

Cette unité de poids n'a rien a voir avec les Karats des alliages d'or.
Le carat se divise en 100 points (centièmes de c. m. ), autrement dit, un diamant de 0,25 c. m. a 25 points. La même chose s'applique pour les autres pierres précieuses. Exemple : un saphir de 1,15 c. m. pèse 1 carat et 15 points.
A noter qu'il n'est pas rare de trouver l'abréviation du carat « ct » sur des documents ou des sites Internet.

Un diamant de 0,95 carat coûtera un peu plus cher qu'un diamant de 0,90 carat mais un diamant de 1 carat coûtera beaucoup plus cher qu'un diamant de 0,95 carat. De même la valeur d'un diamant de 2 carats n'est pas égale à la valeur de 2 diamants de 1 carat chacun.

Poids (en carat) et diamètre (en millimètres) des diamants ronds-brillants: 

   

LA TAILLE DU DIAMANT

Désignation des parties du diamant:

Le diamant taillé se décompose en 4 parties:

- La Table 

- La Couronne

- Le Rondiste

- La Cul

La taille rond-brillant compte 56 facettes plus la table, soit 57 facettes :

Pour la couronne : 8 coins de table ou bezels, 8 étoiles et 16 haléfis.
Pour la culasse : 8 pavillons et 16 haléfis.

Les formes de taille

La taille brillant-ronde :

           

Les principales formes de taille du diamant :

Diamant Rond-brillant

Diamant Princesse

Diamant Ovale

Diamant Poire

Diamant Radiant

Diamant Marquise

Diamant Cœur 

Diamant Émeraude

Diamant Coussin

Diamant Triangulaire

LES PROPORTIONS

Les proportions du diamant, et plus spécialement la hauteur du diamant comparé au diamètre, et le diamètre de la table comparé au diamètre du diamant, déterminent comment la lumière se reflétera dans le diamant.

Un diamant ayant de bonnes proportions réfléchira la lumière d'une facette à une autre (comme un miroir) et la dispersera, la reflétera par le dessus du diamant (par la table).

Les proportions déterminent la brillance du diamant.

PROPORTIONSCOPE

Les mesures décrivent les proportions du diamant. L'appareil utilisé pour mesurer les proportions d'un diamant est un proportionscope.

Cet appareil permet de déterminer la qualité de la taille d'un diamant. Un système de miroir, projette l'image agrandie du diamant sur un verre dépoli mobile sur lequel sont dessinés des repères qui permettront de mesurer les diverses dimensions du diamant étudié. Cet appareil peut aussi se nommer un projecteur de profil.

Il faut considérer toutes les proportions et non certaines d'entre elles pour traduire le jeu d'une pierre.C'est pourquoi un angle de couronne trop grand ou trop petit est indiqué en remarque. Une colette ouverte dénote une pierre de taille médiocre (sauf dans le cas des tailles anciennes).Dans le mêlé, des « rondistes » épais dénotent des pierres peu intéressantes.

LA TAILLE "IDÉALE"

Un très vaste sujet, qui divise encore aujourd'hui les professionnels.Pour obtenir le maximum de brillance, de feu, de « vie », un diamant doit être taillé suivant certaines dimensions et proportions.Le diamantaire doit soigneusement considérer les propriétés optiques de chaque diamant brut pour déterminer sa taille optimale.

Pourquoi tous les diamant n'ont pas une taille dite "idéale" ?

La matière première (diamant brut) coûte très cher, les diamantaires essaient donc de rentabiliser au maximum leur investissement. Le pourcentage de perte en diamant brut peut atteindre plus de 70% lors de la taille. On comprendra alors le dilemme auquel est confronté le diamantaire, il devra choisir entre obtenir le poids en diamant taillé le plus important au détriment de la qualité de la taille, ou bien obtenir un poids en diamant taillé un peu moins important mais le diamant aura une qualité de taille meilleure. La plus petite erreur de calcul lors de la taille peut faire la différence entre un diamant de taille idéale et un diamant de très bonne taille.

Diamants "Hearts & Arrows"

Certains diamant parfaitement taillés portent l'apellation "Heats & Arrows" (H&A). Ces diamant ont une qualité de taille dite "idéale", ils sont très rare.

Lorsqu'on met ce diamant sous une lumière spéciale, cette dernière fait apparaître un motif parfaitement symétrique de 8 cœurs ou de 8 flèches (photo en haut à droite).

Les diamants Hearts & Arrows bénéficient d'une surcôte car le diamantaire passera plus de temps pour le tailler de la sorte et la perte de poids en diamant brut sera plus importante. Les japonais sont très friands des diamants Hearts & Arrows.

Diamant Hearts & Arrows

Lorsque cela est justifié, on pourra trouver sur les certificats gemmologique du GIA, l'inscription « H&A » gravée au laser sur le rondiste du diamant et inscrite sur le certificat. Le GIA certifie donc que ce diamant est idéalement taillé et proportionné.

Qualité de la taille d'un diamant selon les principaux laboratoires de gemmologie

Les principaux laboratoires de gemmologie indiquent sur leur certificat la qualité de la taille des diamants, à savoir:

L’observation d’inclusions

Il existe différentes sortes d'inclusions : solides, liquides, gazeuses, etc... Cela étant dit, le concept de pureté pour un diamant doit être relativisé car tout dépend du grossissement utilisé lors de l'observation. En effet, un diamant 100% pur n'existe pas car avec un très fort grossissement on trouvera toujours de très petites impuretés dans un diamant. Un diamant sera donc dit « pur » lorsque l’œil d'un expert n'y décèlera aucun défaut avec un grossissement de 10 fois.

Les inclusions dans un diamant sont observées à l'aide d'une loupe de grossissement 10 fois (10 X), elle doit être achromatique et aplanétique.

VVS1 = Very very Slightly Included 1. Minuscule(s) inclusion(s) très peu visible(s) à la loupe

VVS2 = Very very Slightly Included 2. Minuscule(s) inclusion(s) très peu visible(s) à la loupe

 

VS1 = Very Slightly Included 1. Très petite(s) inclusion(s) difficilement visible(s) à la loupe

 

VS2 = Very Slightly Included 2. Très petite(s) inclusion(s) difficilement visible(s) à la loupe

 

SI1 = Slightly Included 1. Petite(s) inclusion(s) facilement visible(s) à la loupe 10X, invisible(s) à l’œil nu par côté couronne

 

SI2 = Slightly Included 2. Petite(s) inclusion(s) facilement visible(s) à la loupe 10X, invisible(s) à l’œil nu par côté couronne

 

SI3 = Slightly Included 3. Petite(s) inclusion(s) facilement visible(s) à la loupe 10 X, invisible(s) à l’œil nu par le côté de la couronne. La classification SI3 n'est pas reconnue par les laboratoires d'expertises (GIA, HRD, etc...) mais elle est utilisé par les diamantaires

 

P1 = Piqué 1. Inclusion(s) très facilement visible(s) à la loupe10 X, difficilement visible(s) à l’œil nu vue(s) par le côté de la couronne et n'affectant pas la brillance

 

P2 = Piqué 2. Grande(s) et/ou nombreuse(s) inclusion(s) facilement visible(s) à l’œil nu par le côté de la couronne et affectant légèrement la brillance

 

P3 = Piqué 3. Grande(s) et/ou nombreuse(s) inclusion(s) très facilement visible(s) à l’œil nu par le côté de la couronne et affectant distinctement la brillance

 

Forage Laser

 

 

Trou dans la table

 

Echelle de pureté:

L'échelle de couleur commence à partir de la lettre « D », il n'y a pas de A, B, ou C.

Certains disent que si la première lettre de cette échelle de couleur commence à partir de la lettre « D » c'est en raison du mot « Diamond » (Diamant en français) dont la première lettre est un « D »

La couleur « D » est donc le meilleur grade possible pour un diamant : il sera totalement incolore. Plus on descendra dans l'alphabet (l'échelle de couleur) et plus le diamant aura une teinte prononcée. La couleur « Z » est le moins bon grade et un tel diamant aura une teinte jaune.

Echelle de graduation des couleurs du diamant

 

La fluorescence

La fluorescence provient d'une réaction entre l'énergie de la lumière et les atomes du diamant. Dans la plupart des cas, cette fluorescence est de couleur bleue.

On utilise des étalons-fluorescence pour déterminer le degré de fluorescence d'un diamant.

Lorsqu'on expose un diamant aux rayons ultra-violets et lorsqu'il reste sombre cela veux dire qu'il n'a pas de fluorescence.

Comme indiqué précédemment, la fluorescence du diamant doit être notée comme une caractéristique de celle-ci, voici les différents degrés de fluorescence :

None ou Nil : aucune
Very slight : très légère
Slight ou Faint : légère
Medium : moyenne
Strong : forte
Very strong : très forte

Une fluorescence « Strong » ou « Very Strong » dépréciera la valeur des diamants de couleur D à H. Une fluorescence « Medium », « Strong » ou « Very Strong » appréciera la valeur des diamants de couleur égale ou inférieure à I.


Echelle de couleur selon le GIA (Gemological Institute of America)

 

Définition et étymologie: le mot « diamant » vient du latin adamas, adamantis. Il est composé de carbone pur cristallisé, très dur (indice 10 dans l'échelle de dureté, qui va de 1 à 10). Le mot « diamant »  signifie étymologiquement « invincible », ce qui n'est guère surprenant étant donné sa dureté très élevée. Ses propriétés physiques sont parmi les plus élevées de toutes les pierres utilisées en joaillerie.

Caractéristiques:

Famille : diamant

Composition chimique : C, carbone pur

Dureté : 10

Clivage : parfait

Densité : de 3,51 à 3,53

Indice de réfraction : de 2,417 à 2,419 (monoréfringent)

Biréfringence : aucune

Pléochroïsme : absent

Dispersion : 0,044

Couleurs :

Incolore

Bleu

Vert

Jaune

Rose

Rouge

Orange

Brun

Noir

 

 

 

 

 

 

 

 

Structure cristalline

Le diamant est un minéral composé de carbone, c'est la pierre précieuse dont la composition est la plus simple, les autres pierres précieuses sont toutes des composés. Le diamant a parfois des traces d'azote qui peuvent aller jusqu'à 0,20% et une très petite proportion d'éléments étrangers.

Le cristal de diamant se serait formé par l'assemblage dans les 3 directions de l'espace d'atomes de carbone. Les liaisons atomiques du diamant sont très courtes, cela explique en partie sa très grande dureté.

Le graphite, qui lui aussi est composé de carbone, est un minéral tendre, à l'inverse du diamant ses atomes sont relativement distants les uns des autres et ils sont donc très peu liés. Si l'on compare ces deux minéraux (diamant et graphite) qui sont composés tous les deux de carbone, le résultat est saisissant : l'un est très dur (diamant) et l'autre est tendre (graphite).

Morphologie cristalline

Les atomes sont disposés régulièrement dans un minéral cristallisé comme le diamant.

Le diamant cristallise dans le système cubique (voir ci-dessous la définition de ce terme) et ses formes cristallines sont donc nombreuses, les principales sont :

l'octaèdre présente : 8 faces triangulaires, 12 arêtes, 6 sommets.
le dodécaèdre présente : 12 faces pentagonales, 30 arêtes, 20 sommets.
le cube présente : 6 faces, 12 arêtes, 8 sommets.
le rhombododécaèdre présente : 12 faces en losange, 24 arêtes, 14 sommets.
Les principales formes cristallines du diamant brut sont :
l'octaèdre
le dodécaèdre
le cube

Il existe aussi des formes cristallines particulières que l'on appelle « les formes mâclées ». Deux ou plusieurs cristaux de diamants se sont collés et s'interpénètrent. Ce type de pierres présente très souvent des angles rentrants.

Certaines formes cristallines du diamant brut ne sont pas employées en joaillerie mais uniquement dans l'industrie, par exemple : le bort (ou boart), le shot bort, le carbonado, la framesite, la stewartite, etc...

Définitions des termes employés

Indice de réfraction

Le réfractomètre permet de lire l'indice de réfraction d'une pierre par le principe de la réflexion totale. Les rayons lumineux sont réfléchis par la pierre posée sur la lame du réfractomètre. Ils vont passer au travers d'une échelle dont la partie claire correspond aux rayons réfléchis à l'extérieur du cône et la partie sombre au demi cône de réfraction limite. Les deux zones sont délimitées par une ligne verte. L'indice de réfraction se lit à cet endroit.

Biréfringence

-  Les gemmes isotropes sont monoréfringentes (un seul indice de réfraction).

-  Les gemmes anisotropes sont biréfringentes (deux indices de réfraction).

-  Lors d'une mesure des indices de réfraction sur une pierre anisotrope, on peut constater la présence de deux indices. En faisant tourner la pierre sur sa table, ces deux indices peuvent varier.

La biréfringence est la présence de deux indices de réfraction et l'écart maximum entre ces deux indices.

Pléochroïsme

On utilise un dichroscope pour l'observation du pléochroïsme des gemmes biréfringentes.

Les gemmes isotropes présentent la même couleur dans toutes les directions, on dit qu'elles sont Monochroïques.

Les gemmes anisotropes dédoublent les rayons lumineux qui les traversent. Les deux rayons sortant de la pierre ayant deux directions propres, et étant polarisés à angle droit.

Dispersion

Lorsqu'un rayon de lumière blanche traverse une pierre monoréfringente, il est décomposé en couleurs spectrales et donne un éventail allant du rouge au violet : c'est le phénomène de la dispersion. La mesure du coefficient de dispersion est effectuée avec un spectroscope.

 

Classification des gemmes

Trois grands groupes existent :

Gemmes amorphes
Gemmes cristallisées
Gemme microcristallisée

Gemmes amorphes

Pas de structure cristalline propre.

Exemples : Opale - Ambre - Jais - Obsidienne.

Ces gemmes sont dites isotropes.

Gemmes cristallisées

1er Groupe

2ème Groupe

3ème Groupe

Système cubique

Cristaux allongés dont les arêtes de la section sont égales

Cristaux allongés dont les arêtes de la section ne sont pas égales

Cube: Fluorite – Diamant

Octaèdre: Fluorite – Spinelle – Diamant

Rhombododécaèdre: Grenat - Diamant

Système quadratique: Zircon – Rutile

Système hexagonal : Béryl – Apatite

Système rhomboédrique: Quart – Tourmaline – Corindon - Calacite

Système orthorhombique: Topaze – Péridot – Chrysobéryl

Système monoclique: Spondumène – Gypse – Pierre de lune – Malachite

Système triclinique: axinite

Ces gemmes sont dites isotropes

Ces gemmes sont dites anisotropes uniaxes

Ces gemmes sont dites anisotropes biaxes

 

Gemme microcristallisée

Association de microcristaux de quartz.

Exemple : la calcédoine.